Famille

Aides sociales

Pour mener à bien sa poli­­­­­­­­­tique sociale, le CCAS a mis en œuvre une direc­­­­­­­­­tion axée sur l’aide aux caro­­­­­­­­­lo­­­­­­­­­ma­­­­­­­­­cé­­­­­­­­­riens les plus vulné­­­­­­­­­rables quel qu’en soit le motif de vulné­­­­­­­­­ra­­­­­­­­­bi­­­­­­­­­lité. Le Conseil d’ad­­­­­­­­­mi­­­­­­­­­nis­­­­­­­­­tra­­­­­­­­­tion du CCAS a notam­­­­­­­­­ment décidé de mettre en œuvre une poli­­­­­­­­­tique visant à soute­­­­­­­­­nir les familles lorsqu’elles sont confron­­­­­­­­­tées à des diffi­­­­­­­­­cul­­­­­­­­­tés.

Bureaux du CCAS
Bureaux du CCAS

Des aides adaptées

Les aides aux familles 

Une équipe de travailleurs sociaux peut inter­­­­­­­­­­­­­­­­­­­ve­­­­­­­­­­nir au travers d’un accom­­­­­­­­­­pa­­­­­­­­­­gne­­­­­­­­­­ment social, psycho­­­­­­­­­­lo­­­­­­­­­­gique, budgé­­­­­­­­­­taire, éduca­­­­­­­­­­tif. Après un bilan de votre situa­­­­­­­­­­tion, ils peuvent envi­­­­­­­­­­sa­­­­­­­­­­ger avec vous de mettre en place une écoute, un plan d’aide, vous accom­­­­­­­­­­pa­­­­­­­­­­gner dans les démarches, vous permettre d’ob­­­­­­­­­­te­­­­­­­­­­nir vos droits, ou de mobi­­­­­­­­­­li­­­­­­­­­­ser des fonds sociaux des autres collec­­­­­­­­­­ti­­­­­­­­­­vi­­­­­­­­­­tés entre autres. 

D’autre part, une équipe d’agents admi­­­­­­­­­­nis­­­­­­­­­­tra­­­­­­­­­­tifs reçoit en continu dans les locaux du CCAS et est en capa­­­­­­­­­­cité de vous faci­­­­­­­­­­li­­­­­­­­­­ter l’ac­­­­­­­­­­cès à d’autres insti­­­­­­­­­­tu­­­­­­­­­­tions, de mobi­­­­­­­­­­li­­­­­­­­­­ser selon votre situa­­­­­­­­­­tion le dispo­­­­­­­­­­si­­­­­­­­­­tif adapté à votre demande. 

Les aides aux familles comprennent notam­­­­­­­­­­ment : 

  • une aide à la restau­­­­­­­­­­ra­­­­­­­­­­tion scolaire (prise en charge des repas ou parti­­­­­­­­­­ci­­­­­­­­­­pa­­­­­­­­­­tion sur votre facture de cantine)
  • une aide aux vacances (parti­­­­­­­­­­ci­­­­­­­­­­pa­­­­­­­­­­tion sur votre facture de centre de loisirs ou colo­­­­­­­­­­nie)
  • une aide alimen­­­­­­­­­­taire 
  • une aide aux trans­­­­­­­­­­ports
  • une remise de colis lors d’un après-midi festif pour les enfants et leurs parents à l’oc­­­­­­­­­­ca­­­­­­­­­­sion de Noël 

Les aides aux lycéens et étudiants 

Les lycéens et les étudiants rési­­­­­­­­­­dant depuis plus d’un an à Char­­­­­­­­­­le­­­­­­­­­­ville-Mézières et remplis­­­­­­­­­­sant les condi­­­­­­­­­­tions de ressources, peuvent béné­­­­­­­­­­fi­­­­­­­­­­cier grâce au CCAS d’une Aide à la scola­­­­­­­­­­rité. Égale­­­­­­­­­­ment, une aide appe­­­­­­­­­­lée « Coup de Pouce études » peut être appor­­­­­­­­­­tée aux étudiants pour­­­­­­­­­­sui­­­­­­­­­­vant des études supé­­­­­­­­­­rieures en dehors du dépar­­­­­­­­­­te­­­­­­­­­­ment. Pour en béné­­­­­­­­­­fi­­­­­­­­­­cier, le jeune devra en formu­­­­­­­­­­ler la demande, muni des ressources de ses parents de l’an­­­­­­­­­­née n-2, ou de l’an­­­­­­­­­­née en cours si chan­­­­­­­­­­ge­­­­­­­­­­ment de situa­­­­­­­­­­tion fami­­­­­­­­­­liale ou profes­­­­­­­­­­sion­­­­­­­­­­nelle.

Aide sociale
Aide sociale

Le Micro-crédit

Le micro-crédit person­­­­­­­­­­nel permet de répondre aux diffi­­­­­­­­­­cul­­­­­­­­­­tés finan­­­­­­­­­­cières rencon­­­­­­­­­­trées par les Caro­­­­­­­­­­lo­­­­­­­­­­ma­­­­­­­­­­cé­­­­­­­­­­riens les plus fragi­­­­­­­­­­li­­­­­­­­­­sés et ainsi faci­­­­­­­­­­li­­­­­­­­­­ter leur réin­­­­­­­­­­ser­­­­­­­­­­tion sociale ou leur retour à l’em­­­­­­­­­­ploi. Il s’adresse aux personnes qui n’ont pas accès aux prêts bancaires clas­­­­­­­­­­siques en raison de la préca­­­­­­­­­­rité de leur situa­­­­­­­­­­tion, et est destiné à finan­­­­­­­­­­cer tout projet contri­­­­­­­­­­buant à amélio­­­­­­­­­­rer leur situa­­­­­­­­­­tion écono­­­­­­­­­­mique et sociale. Ainsi, il vous permet par exemple d’ac­­­­­­­­­­cé­­­­­­­­­­der à un loge­­­­­­­­­­ment, d’amé­­­­­­­­­­lio­­­­­­­­­­rer votre habi­­­­­­­­­­tat, d’équi­­­­­­­­­­per votre loge­­­­­­­­­­ment, de passer votre permis de conduire, d’ache­­­­­­­­­­ter ou répa­­­­­­­­­­rer votre voiture, de suivre une forma­­­­­­­­­­tion profes­­­­­­­­­­sion­­­­­­­­­­nelle, de démé­­­­­­­­­­na­­­­­­­­­­ger, ou encore de finan­­­­­­­­­­cer vos soins de santé non rembour­­­­­­­­­­sables. 

Tout au long du proces­­­­­­­­­­sus vous êtes accom­­­­­­­­­­pa­­­­­­­­­­gné par un travailleur social du CCAS. Celui-ci véri­­­­­­­­­­fie tout d’abord la faisa­­­­­­­­­­bi­­­­­­­­­­lité du crédit, forma­­­­­­­­­­lise le projet, puis reste à vos côtés pour préve­­­­­­­­­­nir toutes inter­­­­­­­­­­­­­­­­­­­rup­­­­­­­­­­tions de paie­­­­­­­­­­ment et anti­­­­­­­­­­ci­­­­­­­­­­per les éven­­­­­­­­­­tuelles diffi­­­­­­­­­­cul­­­­­­­­­­tés.

Le micro-crédit en chiffres :

  • 40 dossiers instruits par an (sur 5 ans) sur 104 demandes
  • Une demande sur trois abou­­­­­­­tit à l’ins­­­­­­truc­­­­­­­tion d’un micro-crédit
  • 2 dossiers sur 3 propo­­­­­­­sés aux banques abou­­­­­­­tissent à la mise en place d’un micro-crédit
  • La majo­­­­­­­rité des prêts concerne le loge­­­­­­­ment (achat d’ap­­­­­­pa­­­­­­­reils élec­­­­­­­tro­­­­­­­mé­­­­­­­na­­­­­­­gers) et la mobi­­­­­­­lité (achat et répa­­­­­­­ra­­­­­­­tion de véhi­­­­­­­cules)