Votre navigateur n'est pas supporté sur ce site.Afin de profiter d'une navigation optimale, veuillez utiliser l'un des navigateurs suivants :
Vaccinations covid à l’hôpital Manchester janvier 2021

Covid-19 : la Ville multiplie les initiatives

Possi­­­­­bi­­­­­lité donnée à nos jeunes de manger au chaud le midi, orga­­­­­ni­­­­­sa­­­­­tion d’une campagne de tests sali­­­­­vaires dans les écoles et multi­­­­­pli­­­­­ca­­­­­tion par deux des capa­­­­­ci­­­­­tés de vacci­­­­­na­­­­­tion : la Ville multi­­­­­plie les initia­­­­­tives pour contrer la covid-19 et ses effets.

On ne change pas une équipe qui gagne !

Tests salivaires à l'école des Haybions
Tests salivaires à l'école des Haybions
Vaccination covid
Espace pour se restaurer pour les étudiants

Comme c’est le cas depuis le prin­­­­temps 2020, la Ville a encore le mois dernier pris plusieurs mesures effi­­­­caces desti­­­­nées à lutter contre la pandé­­­­mie et ses effets pervers. Deux d’entre elles ont concerné plus spéci­­­­fique­­­­ment notre jeunesse, des écoliers aux étudiants, tandis que la troi­­­­sième, menée de concert avec Ardenne Métro­­­­pole et les services de l’Etat, va permettre dès ce mois de mars de donner un gros coup d’ac­­­­cé­­­­lé­­­­ra­­­­teur à la campagne de vacci­­­­na­­­­tion. 

Des tests sali­­­­vaires pour les écoliers 

De très nombreux parents répugnent à faire subir à leurs enfants un test PCR, jugé trop doulou­­­­reux. Des enfants qui, même s’ils ne déve­­­­loppent que très rare­­­­ment une forme grave de la mala­­­­die, peuvent par contre deve­­­­nir des porteurs asymp­­­­to­­­­ma­­­­tiques et conta­­­­mi­­­­ner sans le savoir leur entou­­­­rage. C’est pour éviter ce cas de figure que la Ville, avec l’ap­­­­pui de l’Agence régio­­­­nale de santé et de l’Edu­­­­ca­­­­tion natio­­­­nale, a orga­­­­nisé une campagne de tests auprès de nos écoliers. Tests sali­­­­vaires, donc indo­­­­lores bien que tout aussi effi­­­­caces. 

Vacci­­­­na­­­­tion : direc­­­­tion le parc des expos 

Depuis le 1er mars, les capa­­­­ci­­­­tés de vacci­­­­na­­­­tion ont doublé à l’échelle d’Ar­­­­denne Métro­­­­pole, pour atteindre 1.500 par semaine. Deux raisons prin­­­­ci­­­­pales à cette multi­­­­pli­­­­ca­­­­tion par deux. D’une part l’ou­­­­ver­­­­ture d’un 5e centre de vacci­­­­na­­­­tion à Nouzon­­­­ville (après ceux de Char­­­­le­­­­ville- Mézières, Villers-Semeuse, Vrigne-aux-Bois et Sedan) ; d’autre part le trans­­­­fert des centres de Char­­­­le­­­­ville-Mézières et Sedan, jusqu’a­­­­lors ouverts dans les hôpi­­­­taux de nos deux villes, vers des sites plus vastes et plus faci­­­­le­­­­ment acces­­­­sibles. Pour notre ville, direc­­­­tion désor­­­­mais le parc des expos et ses immenses parkings !

Espace pour se restaurer pour les étudiants
Espace pour se restaurer pour les étudiants

Pouvoir manger au chaud le midi

Peu avant la mi-février, alors que les Ardennes subis­­­­saient une vague de froid, six salles ont été équi­­­­pées et ouvertes aux nombreux étudiants, lycéens ou collé­­­­giens de notre ville qui, malgré les tempé­­­­ra­­­­tures glaciales, prenaient leur en-cas du midi à l’ex­­­­té­­­­rieur, réfu­­­­giés sous une porte cochère ou les arcades de la place Ducale. Permettre à nos jeunes de déjeu­­­­ner au chaud, alors qu’ils sont déjà handi­­­­ca­­­­pés dans leurs études par les consé­quences du virus : une initia­­­­tive qui peut sembler évidente mais qui n’a été prise que par de rares commu­­­­nes…

Espace pour se restaurer pour les étudiants

La vacci­­­­­­­­­­­na­­­­­­­­­­­tion en 5 étapes 

  • Première étape auprès des secré­­­­­­­­­­­taires admi­­­­­­­­­­­nis­­­­­­­­­­­tra­­­­­­­­­­­tives qui véri­­­­­­­­­­­fient l’iden­­­­­­­­­­­tité de la patiente, sa prise de rendez-vous, notent ses coor­­­­­­­­­­­don­­­­­­­­­­­nées puis lui confient un ques­­­­­­­­­­­tion­­­­­­­­­­­naire à remplir. 
  • Après un bref entre­­­­­­­­­­­tien avec un méde­­­­­­­­­­­cin chargé de véri­­­­­­­­­­­fier si la patiente présente toutes les carac­­­­­­­­­­­té­­­­­­­­­­­ris­­­­­­­­­­­tiques requises pour être vacci­­­­­­­­­­­née, c’est le moment de la piqûre, admi­­­­­­­­­­­nis­­­­­­­­­­­trée par des infir­­­­­­­­­­­miers anes­­­­­­­­­­­thé­­­­­­­­­­­sistes haute­­­­­­­­­­­ment quali­­­­­­­­­­­fiés. 
  • Docu­­­­­­­­­­­ment à l’ap­­­­­­­­­­­pui et dans la foulée, l’in­­­­­­­­­­­fir­­­­­­­­­­­mier s’en­­­­­­­­­­­tre­­­­­­­­­­­tient avec la patiente pour la sensi­­­­­­­­­­­bi­­­­­­­­­­­li­­­­­­­­­­­ser à d’éven­­­­­­­­­­­tuels effets indé­­­­­­­­­­­si­­­­­­­­­­­rables, raris­­­­­­­­­­­simes mais qu’il convient alors de signa­­­­­­­­­­­ler rapi­­­­­­­­­­­de­­­­­­­­­­­ment. Et lui rappelle l’im­­­­­­­­­­­por­­­­­­­­­­­tance de se présen­­­­­­­­­­­ter dans les délais requis pour rece­­­­­­­­­­­voir la seconde dose de vaccin. 
  • Avant-dernière étape, par mesure de sécu­­­­­­­­­­­rité, la patiente est conduite en salle de surveillance où elle attend une ving­­­­­­­­­­­taine de minutes avant de rece­­­­­­­­­­­voir son « bon de sortie ». Le temps néces­­­­­­­­­­­saire pour s’as­­­­­­­­­­­su­­­­­­­­­­­rer qu’elle ne souffre pas d’un choc aller­­­­­­­­­­­gique. 
  • Fin du parcours, qui aura duré une grosse demi-heure. La patiente peut ressor­­­­­­­­­­­tir de l’hô­­­­­­­­­­­pi­­­­­­­­­­­tal, nantie d’un second rendez-vous qui lui permet­­­­­­­­­­­tra sous peu de béné­­­­­­­­­­­fi­­­­­­­­­­­cier de la piqûre de rappel.

La vacci­­­­­­na­­­­­­tion : qui ? où ? comment ? 

Plus d’in­­­­­­­­­­fos sur le site d’Ardenne Métro­­­­­­­­­­­pole

Vaccinations covid à l’hôpital Manchester janvier 2021
Vaccinations covid à l’hôpital Manchester janvier 2021
Vaccinations covid à l’hôpital Manchester janvier 2021
Vaccinations covid à l’hôpital Manchester janvier 2021
Vaccinations covid à l’hôpital Manchester janvier 2021
Vaccinations covid à l’hôpital Manchester janvier 2021
Vaccinations covid à l’hôpital Manchester janvier 2021
Vaccinations covid à l’hôpital Manchester janvier 2021
Vaccinations covid à l’hôpital Manchester janvier 2021
Vaccinations covid à l’hôpital Manchester janvier 2021
Vaccinations covid à l’hôpital Manchester janvier 2021
Vaccinations covid