Votre navigateur n'est pas supporté sur ce site.Afin de profiter d'une navigation optimale, veuillez utiliser l'un des navigateurs suivants :
Projection de la future chaufferie Dalkia, située au clos Bourbon

Une nouvelle chaufferies bois énergie à l'horizon 2025

Le

Char­le­ville-Mézières se prépare à accueillir une nouvelle chauf­fe­rie bois-éner­gie au nord de la ville, située au lieu-dit Le Clos Bour­bon. Ce projet d’en­ver­gure, mené par l’en­tre­prise Dalkia en colla­bo­ra­tion avec la muni­ci­pa­lité, vise à renfor­cer le réseau de chaleur de la ville tout en adop­tant une approche réso­lu­ment durable. Les travaux débu­te­ront mi-février pour une mise en service prévue en 2025.

Projection de la future chaufferie Dalkia, située au clos Bourbon
Projection de la future chaufferie Dalkia, située au clos Bourbon
Conseil municipal
#Administration

Retransmission du conseil municipal du 8 février 2024

Nichée sur une parcelle construc­tible de 5 820 m² le long du chemin de la Have­tière, la chauf­fe­rie occu­pera une emprise de près de 1 700 m². S’éle­vant à 12 mètres, son archi­tec­ture s’in­tè­grera harmo­nieu­se­ment à son envi­ron­ne­ment fores­tier grâce à 2 700 m² d’es­paces verts, compre­nant un talus planté d’arbres variés sur les façades nord et est. Un habillage réalisé en bardage bois contri­buera à l’es­thé­tique moderne et respec­tueuse de l’en­vi­ron­ne­ment de la struc­ture. 

En mettant l’ac­cent sur l’in­té­gra­tion envi­ron­ne­men­tale, la chauf­fe­rie sera dotée de toitures équi­pées de panneaux solaires, de toitures partiel­le­ment végé­ta­li­sées, d’une noue plan­tée pour l’in­fil­tra­tion des eaux pluviales et d’une cuve de récu­pé­ra­tion d’eau de pluie. De plus, les locaux de contrôle adop­te­ront une struc­ture en bois, ajou­tant une touche natu­relle à l’en­semble. 


Infra­struc­ture robuste pour une auto­no­mie durable 

La chauf­fe­rie sera équi­pée de deux chau­dières bois-éner­gie (8 et 4 méga­watts), une chau­dière biogaz (5 méga­watts), des silos de stockage du bois actif et passif, un système de filtra­tion des fumées, ainsi que des locaux tech­niques. L’ins­tal­la­tion garan­tira une auto­no­mie de fonc­tion­ne­ment de 4 jours à pleine puis­sance, assu­rant une conti­nuité d’ap­pro­vi­sion­ne­ment en éner­gie. 


Un début de travaux immi­nent 

Les travaux, program­més pour débu­ter en mi-février 2024, témoignent de la volonté de la Ville de Char­le­ville-Mézières de s’ins­crire dans une tran­si­tion éner­gé­tique respon­sable. Cette chauf­fe­rie produira une chaleur issue à 100 % d’éner­gies renou­ve­lables. Elle fonc­tion­nera toute l’an­née et alimen­tera, dès 2025, le réseau de chaleur de la ville. Un pas signi­fi­ca­tif vers un avenir éner­gé­tique plus propre et plus durable pour notre ville.


A voir aussi 

Tapaj
#CCAS

Tapaj, Travail alternatif payé à la journée

Toutes les actualités