Aujourd'hui : Jeudi 14 Décembre 2017

Vous êtes dans : Accueil > Culture, patrimoine et jumelages > Rimbaud et Charleville-Mézières > La vie de Rimbaud

La vie de Rimbaud

Arthur Rimbaud est né à Charleville en 1854. Le génie de Rimbaud vaut à Charleville-Mézières, sa ville natale, une notoriété internationale. Personnage mythique, le plus grand marcheur d'Europe, Arthur Rimbaud passa à Charleville une partie de son adolescence. La présence du poète est visible partout : Musée Rimbaud, Maison des Ailleurs, parcours Rimbaud...

 

« On n'est pas sérieux quand on dix-sept ans »

© Ernest Pignon-Ernest - Arthur Rimbaud par Ernest Pignon Ernest

C'est pourtant entre seize et vingt ans que Jean Nicolas Arthur Rimbaud va produire une poésie nouvelle qu'il veut sans entrave, loin des rigueurs académiques.

Il est né le 20 octobre 1854 à Charleville. Sa mère, délaissée par son époux, a fort à faire avec ses quatre enfants qu'elle dirige d'une main de fer. Arthur, le futur révolté, se démarque au collège par l'excellence de ses notes. Lecteur insatiable, il dévore les ouvrages que lui prête son professeur de rhétorique, Georges Izambard qui l'initie à la poésie.

Mais déjà le génie rêve d'ailleurs. La Commune l'exalte, il cherche à se rendre dans la capitale. A plusieurs reprises, il a envoyé des poèmes aux Parnassiens... sans suite. Jusqu'à ce qu'un certain Paul Verlaine, enthousiasmé par « Le bateau ivre », l'introduise dans les cercles poétiques parisiens. Le jeune poète s'y distingue plus par son comportement odieux que par sa poétique. Commence alors l'errance des deux poètes : Charleroi, Bruxelles, Londres...

La relation entre les deux hommes est instable et tumultueuse, tant Verlaine est obsédé par une réconciliation avec sa femme Mathilde. L'aventure se finit mal. Pendant cette période, Arthur a écrit « Les Illuminations » et « Une saison enfer ». De ce dernier ouvrage, il obtiendra quelques exemplaires, n'étant pas à même de régler l'éditeur. Les livres s'entasseront dans un grenier.

 

« L'homme aux semelles de vent »

Si Charleville reste un port d'attache pour cet explorateur qui ne connaît aucune limite tant dans l'écriture que dans l'espace, la petite ville de province est surtout le lieu d'où l'on part.

A vingt ans, le poète génial tourne définitivement le dos à la poésie pour entreprendre une autre aventure, celle de marchand d’armes, qui le clouera sur son lit de mort à Marseille le 10 novembre 1891, à 37 ans.

En 17 ans, il aura traversé l'Europe : Stuttgart, Milan, Gênes, Vienne ; il s'engage dans l'armée hollandaise qui le mène à Batavia. Retour à Charleville puis départ pour Chypre où il travaille quelques mois. Commence alors l'épopée africaine où il sera employé dans des sociétés commerciales.

Ces onze années seront ponctuées par une abondante correspondance avec sa famille. Atteint d'une synovite (maladie des liquides de l’articulation du genou), il sera amputé d'une jambe. Il est enterré dans le caveau familial à Charleville. Il faudra des années pour qu'enfin le « voyant » soit reconnu comme un véritable poète, précurseur d'une écriture qui inspirera de nombreux artistes.

 

La sépulture de Rimbaud

La tombe d'Arthur Rimbaud - Cimetière avenue Boutet

La tombe en marbre blanc, où le poète est inhumé, se situe dans le cimetière de Charleville au 124 avenue Charles Boutet. Le site est un lieu de pèlerinage où anonymes et célébrités viennent du monde entier pour lui rendre hommage.

 

 

www.rimbaud-arthur.fr

 

 

Télécharger le dépliant Arthur Rimbaud :

Dépliant Arthur Rimbaud (pdf - 1,07 Mo)

eZ publish © Inovagora