Aujourd'hui : Jeudi 14 Décembre 2017

Vous êtes dans : Accueil > Culture, patrimoine et jumelages > Les jumelages et la coopération décentralisée > Les villes jumelles

Les villes jumelles

Jumelage entre Nordhausen et Charleville-Mézières

La Ville de Charleville-Mézières a toujours consacré de l’importance au développement d’une politique d’ouverture et d’échanges avec d’autres villes présentant des similitudes culturelles, touristiques et historiques. A ce jour, des liens forts sont tissés avec six villes du monde entier et le premier jumelage remonte à 1959.

 

 

Mantoue et Nevers, l'histoire comme dénominateur commun

Les villes de Charleville, Mantoue (www.cittadimantova.it) et Nevers (www.nevers.fr) sont marquées par une histoire commune. En effet, Charles de Gonzague, créateur de Charleville à l'aube du XVIIe siècle, est le fils de Louis de Gonzague, prince italien de Mantoue et d'Henriette de Clèves, comtesse de Nevers.

En 1959, le 23 juin, pour perpétuer cette union, Nevers, Mantoue, Charleville se jumellent à Mantoue.

 

Euskirchen et Dülmen, les premiers pas vers l'Europe unie

La seconde Guerre Mondiale avait abattu les esprits. Construire la paix, fondée sur la compréhension et l’entraide, était nécessaire dans un monde appelé à s'ouvrir. De Gaulle et Adenauer posent les bases du rapprochement franco-allemand. Des communes suivent l’exemple et décident de se jumeler. Charleville s’engage la première en concluant, en 1961, un jumelage avec Euskichen (www.euskirchen.de), ville de 25 000 habitants, située à 235 km de la cité des Gonzague. Puis Mézières conclut son union avec Dülmen (www.duelmen.de), ville de 18 000 âmes, distante de 400 km.

 

Nordhausen, au-delà du mur, un rapprochement se dessine

Dès 1966, se constitue l'association nationale France-RDA. En 1972, en Ardenne, se forme le Comité France-RDA, avec, en filigrane, l'éventualité d'un futur jumelage entre le chef-lieu ardennais et une ville d'Allemagne de l'Est. Celui-ci est concrétisé en 1978. Charleville-Mézières a désormais une sœur en Allemagne: il s'agit de Nordhausen (www.nordhausen.de), dans le district d'Erfurt.

 

Iida. Marionnettes : l'amitié tient à un fil

A l'autre bout du monde, au Japon, l'art de la marionnette fait le renom de la ville d’Iida (www.city.iida.lg.jp) Un art de la marionnette qui est aussi l’un des fleurons de Charleville-Mézières. Iida et Charleville-Mézières signent donc tout naturellement un contrat d'amitié en 1988 : le fil en est la marionnette.

 

Plus d'infos :
Service des relations internationales et des jumelages
Tél. +33(0)3 24 32 42 07
Fax :+33(0)3 24 32 44 40

eZ publish © Inovagora