Aujourd'hui : Jeudi 18 Octobre 2018

Vous êtes dans : Accueil > Actualités > berges de meuse octobre 2018 > Les berges de Meuse bientôt ouvertes aux piétons et cyclistes

Les berges de Meuse bientôt ouvertes aux piétons et cyclistes

Les travaux débuteront en novembre : dans un an, une piste piétons/cyclistes aura été aménagée en bord de Meuse, tout autour du Mont Olympe. Première étape d'un vaste programme visant d'ici 2021 à réconcilier notre ville avec son fleuve...

Faites le test : demandez à des passants (carolomacériens de préférence...) de vous décrire un souvenir lié à la Meuse. Vos interlocuteurs vous parleront majoritairement d'inondations. Et qu'ils se remémorent celles de l'hiver dernier ou les crues de janvier 1995 ne change rien à l'affaire.
Alors que nous avons la chance d'habiter une ville baignée par un fleuve qui n'en finit plus de l'enlacer, boucle après boucle, c'est la méfiance, au mieux l'indifférence, qui prédominent dans nos relations. Un état de fait compréhensible compte tenu des évènements parfois dramatiques évoqués plus haut, mais qui ne devrait pas nous empêcher de jouer avec la Meuse, de l'utiliser comme un atout maître dans notre recherche de débouchés touristiques, à l'instar de Rimbaud, des marionnettes ou de notre patrimoine architectural.

 

Une voie de 3 mètres de large
C'est dans cet esprit que la future silhouette de la place de l'Hôtel de ville, à Mézières, a été dessinée : elle sera résolument ouverte vers le fleuve auquel elle tourne aujourd'hui le dos. Et c'est également pour ce faire qu'un chantier hors normes va s'ouvrir cet automne : « il va s'agir de créer un parcours de 14 km suivant au plus près les berges de Meuse, de Montcy à Manchester » présente Else Joseph, 3e adjointe en charge de l’urbanisme et du cadre de vie. 14 km d'une « voie douce » exclusivement réservée aux piétons et cyclistes, reliant tous les quartiers de notre ville et donc appelée à devenir à la fois un lieu de promenade... et un itinéraire privilégié pour se déplacer sans croiser une voiture. Cet aménagement va s'effectuer étape par étape, la première concernant le Mont Olympe. Dans ce secteur, les premiers coups de pioche seront donnés en novembre. Et il en faudra quelques-uns...Si le cheminement actuel est par endroit acceptable et ne demande qu'à être élargi, il faudra sur d'autres secteurs jouer de la pelle mécanique pour conforter des portions de berges effondrées. « Le but est au final de mettre à la disposition des marcheurs et cyclistes une voie d'une largeur approchant les trois mètres » reprend Else Joseph.

Côté revêtement, on se dirige vers une alternance de secteurs en enrobé, comme sur la voie verte, et des sections en terre battue lorsque ce sera possible. Quant à l'itinéraire précis, c'est la Meuse qui l'a tracé... : depuis le pont de Montcy, il suivra le pied du Mont Olympe, passera devant le barrage de Montcy Notre Dame, et longera la plaine de jeux avant d'emprunter la passerelle menant au musée Rimbaud. Une fois sur l'autre rive, les promeneurs seront invités à suivre le quai Charcot et à laisser le pont Deville sur leur gauche pour se diriger vers le secteur de la gare.

La passerelle du port rehaussée
Sans contestation possible, le gros morceau de cette première phase de travaux (soit environ 3 km sur les 14 de l'itinéraire final) est constitué par la passerelle qui surplombe l'entrée du port nautique. « Dans le cadre du chantier, elle sera déposée pour pouvoir surélever ses supports de 50 cm, afin que les bateaux entrent et sortent plus facilement dans le port » explique l’adjointe. Enfin, il est prévu de supprimer les marches, véritables casse-tête pour les personnes en fauteuil, les cyclistes, voire les parents avec poussette, et de les remplacer par un revêtement lisse. L'ensemble sera bordé de garde-corps. Le calendrier prévoit la livraison de la nouvelle passerelle entrez septembre et décembre 2019, en fonction des contraintes du chantier.
Une fois ce passage délicat traité, la portion entre le port et la passerelle du Mont Olympe, déjà existante, ne nécessitera que des aménagements mineurs, avec des signalisations adaptées. Il « suffira » de retravailler l'accès à cette passerelle, du côté de l'horloge florale, pour clore les premiers kilomètres entre Montcy et le musée Rimbaud.

Des pontons de pêche pour personnes à mobilité réduite
Hormis la passerelle du port, cette première partie du chantier doit être achevée pour la rentrée de septembre 2019. « Précision importante, sauf mauvaise surprise, aucun arbre ne sera abattu, tout au plus quelques travaux d'élagage pour garantir la sécurité des promeneurs. Il est par contre prévu de profiter de ce chantier pour mettre en place deux pontons de pêche accessibles aux personnes à mobilité réduite, pontons qui seront accessibles directement depuis Montcy, en accord avec la fédération de pêche » détaille Else Joseph.
Une fois tous les travaux sur les 14 km terminés en 2021, la ville procédera à la mise en place des équipements nécessaires : tables, bancs, poubelles... et de la signalétique. Au total, la ville va investir plus de 5 millions d'euros pour reconquérir ainsi les berges de notre fleuve, dont 0,9 million pour la boucle réalisée dans les mois qui viennent, autour du Mont Olympe.

Le pont d'Arches aussi...
Le Mont Olympe ne sera pas la seule portion du chantier « berges de Meuse » ouverte cet automne : dans le même cadre, le pont d'Arches va lui aussi, dès novembre et décembre, bénéficier d'un sérieux lifting, opération pour laquelle il ne sera pas nécessaire d'interrompre la circulation. Il va s'agir de le nettoyer, puis de vérifier et certainement retoucher son étanchéité. Ce pont sera en effet emprunté par les piétons et cyclistes circulant sur le nouvel itinéraire créé par la ville. Après trois mois de pause pour laisser passer la période la plus froide de l'hiver, les travaux reprendront au printemps avec cette fois la création d'une voie cyclable de 3 mètres de large et protégée des voitures par un garde-corps.

eZ publish © Inovagora