Aujourd'hui : Lundi 15 Octobre 2018

Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Dossier : Charleville-Mézières a la fibre

Dossier : Charleville-Mézières a la fibre

Ce n'est pas une illusion... : la fibre optique permet déjà à des milliers de Carolos de bénéficier d'un débit 30 fois plus rapide que le haut débit classique. L'ensemble de notre ville devrait être câblé (ou plutôt fibré...) pour 2020.

 

 

 

 

Le saviez-vous ? Entre les télés, les ordinateurs, les tablettes, les consoles de jeu et autres smartphones, on comptait en 2014 une moyenne de 6,5 écrans par foyer (1) . Et les prévisions font état de 9,5 écrans demain, en 2018... Vous en

10 décembre 2014 : lancement officiel du déploiement de la fibre optique

voulez encore ? Près de 250 000 photos sont échangées chaque minute sur le seul réseau social Facebook. Et en moyenne, un utilisateur consulte son smartphone 150 fois par jour. Vous l'avez compris, que l'on s'en félicite ou qu'on le regrette, les objets connectés font partie intégrante de notre quotidien : on en comptera en France 600 millions dans une dizaine d'années. Avec pour corollaire des besoins chaque jour plus important en terme de débit. Que celui qui n'a jamais râlé en voyant son PC ramer pour charger une page nous jette la première souris...

7 000 logements déjà concernés
C'est pour permettre aux Carolomacériens de surfer sans encombre que notre ville se dote actuellement d'un réseau de fibres optiques. Ces dernières permettent en effet de faire transiter des informations à une vitesse record. Ce vaste chantier est mené par un opérateur privé, Orange, qui effectue à ses frais l'intégralité des travaux nécessaires pour offrir à chaque foyer la possibilité de se brancher sur la fibre. « Jusqu'alors, le réseau était constitué de câbles de cuivre. Notre but consiste à doublerces derniers par de la fibre optique, en utilisant pour cela les fourreaux déjà enterrés. Ce qui nous évite de creuser des tranchées dans toute la ville », explique l’opérateur. Les travaux ont débuté en 2013 et devraient se poursuivre jusqu'en 2020. Dans les secteurs déjà équipés, l'arrivée de la fibre se matérialise par l'apparition « d'armoires » destinées à répartir la fibre dans les habitations du secteur, au rythme d'une armoire pour environ 380 logements. Mais à condition que les particuliers en fassent la demande... « C'est l'une des difficultés de ce chantier, reconnaît l’opérateur. Une fois la fibre arrivée devant chaque maison, ce sont les riverains qui doivent sélectionner, s'ils le souhaitent, l'opérateur avec lequel ils entendent traiter. Et ce n'est qu'après qu'on peut effectuer la dernière étape pourlesrelier à la fibre. » Raison pour laquelle il est difficile d'affirmer que telle ou telle rue est entièrement équipée, surtout dans les zones d'habitat collectif : si le syndic d'un immeuble a oublié d'autoriser le branchement, les habitants devront attendre. Alors que dans l'immeuble d'en face, leurs voisins surferont à la vitesse grand V... À la mi-septembre, près de 7 000 logements carolomacériens étaient ainsi potentiellement concernés, notre ville en comptant au total près de 26 000.

Et dans ma rue, c’est pour quand ?
Concrètement, le déploiement de la fibre comporte plusieurs phases (études en coordination avec la Ville, pose de la fibre dans les tuyaux souterrains déjà en place, installation des « armoires » de répartition). Orange installe ensuite les points de branchement en face de chaque logement et le client peut alors sélectionner le fournisseur de son choix pour effectuer le raccordement final à son domicile. Sachant que tous les opérateurs ne proposent pas une offre « fibre », l'existence de cette dernière dépendant de la stratégie commerciale retenue par chacun d'entre eux. Chaque particulier peut suivre la progression du chantier, quartier par quartier, rue par rue et même maison par maison sur le site reseaux.orange.fr/couverture-fibre Vous pouvez même laisser vos coordon- nées pour être averti de l’éligibilité de votre adresse dès lors que votre rue est concernée par une zone de déploiement !

Télécharger la certe de déploiement :

Carte déploiementAvril2016 (pdf - 403,40 ko)

La campagne aussi
Si les frais d'installation de la fibre optique sont pris en charge par un opérateur privé sur Sedan, Charleville-Mézières et quelques communes limitrophes, il n'en va pas de même sur le reste du département. Mais comme il est hors de question de laisser les territoires ruraux à l'écart, les collectivités locales vont se mobiliser. « La nouvelle région Grand Est est sur ce dossier beaucoup plus volontariste que l'ex-ChampagneArdenne,se félicite Patrick Fostier, l’élu délé- gué au commerce. Elle va prendre à sa charge entre 25 et 30 % du coût de cette opération, contre 5 % avec l'ancienne région. Le reste sera à la charge des communautés de communes et du conseil départemental. Et là où on prévoyait 8 ans de travaux, on redescend à 6 ans, peut- être même 5. » À l'échelle d'Ardenne Métropole, près de 60 000 prises seront installées pour couvrir l'ensemble du territoire, pour un coût prévisionnel approchant 25 millions. Ce vaste chantier doit s'ouvrir dès l'an prochain.

(1) Source Médiamétrie – Novembre/décembre 2014

 

Les entreprises aussi
Le déploiement de la fibre sur Charleville-Mézières s'effectue secteur par secteur, l'ordre de ces derniers étant choisi par Orange après avis de laVille. « Nous avons préféré nous occuper en priorité des secteurs qui étaient jusqu'alors les moins biens lotis en terme de débit, présente Patrick Fostier, l'élu délégué au commerce. Sans oublier les zones d'activité économique où la fibre est indispensable ! C'est la première question posée par les investisseurs : quelle est la desserte internet ? On peut désormais répondre qu'ils seront reliés à la fibre, ça aide ! »
Le WIFI ? C'est gratuit ! Depuis début août, à l'initiative d'Ardenne Métropole, les riverains ou promeneurs peuvent bénéficier d'un accès wifi gratuit sur plusieurs secteurs de Charleville-Mézières. C'est le cas sur les places Ducale et Winston Churchill, mais égalementvers le camping du Mont Olympe et à la Caisse d'Epargne Arena. Et ce n'est qu'un début ! Avant décembre, le secteur du musée Rimbaud sera à son tour couvert. Pour l'an prochain, le centre aquatique Bernard Albin, la basilique de Mézières, la rue Bérégovoy, la gare, le théâtre, la salle du Forum, la place de l'Hôtel de ville, le marché couvert et la place Lucien Bauchart sont au programme, toujours grâce à l'installation de bornes stratégiquement placées. Le nom du réseau ainsi déployé est « Wifi public Ardenne Métropole ». Pour s'y connecter, deux cas de figure :si vous avez unAndroid, il vous suffit une fois sur place de rentrer vos nom et prénom puis de valider la charte d'utilisation ; si vous êtes équipé d'un iPhone, recherchez le réseau dans les paramètres wifi puis ouvrez une page Safari. Sachant qu'une fois cette opération effectuée, votre appareil se connectera de lui-même à chaque fois que vous pénétrerez dans une zone couverte.

eZ publish © Inovagora